Dernière mise à jour:

Ils l'ont fait...merci Panasonic !!

panasonic

L'achat d'un nouveau boitier plein-format n'est jamais un acte anodin dans la vie d'un photographe. C'est un achat important et cela pourrait presque se résumer à la fidélité d'une "monture" optique, puisqu'au final le coût total des objectifs dépassera largement celui du boitier. Nombreux sont donc ceux qui rechignent devant un changement, aussi séduisant soit-il...

A titre personnel, c'est un peu plus simple puisque je n'ai jamais possédé de gros parc optique (2 objectifs sur mon ancien Canon 6D, revendus depuis, et 1 objectif sur Sony A7Rii), ayant commencé il y a finalement assez peu de temps (2013) en comparaison d'autres, et n'ayant pas autant de budget à mettre sur cette simple "passion". Cela m'a toutefois permis de me faire une idée assez claire d'un DSLR plein-format assez 'standard' versus un boitier hybride, et des avantages/inconvénients de chacun.

Ce que j'apprécie avant tout sur un bon vieux réflex, c'est la prise en main, le côté "robuste" ! Je me moque du poids si l'ergonomie est là et que je me sens confortable avec l'appareil en main. Toutefois, mieux vaut utiliser une courroie qui ne vous appuiera pas continuellement sur la nuque afin de préserver vos vertèbres. J'utilise pour ma part une Blackrapid.

En revanche -et là c'est un point positif pour l'hybride- j'aurai très certainement du mal à me passer à présent d'un viseur électronique (EVF)...une fois qu'on y a goûté, difficile de faire marche arrière ! Le simple fait de voir exactement ce que vous allez figer dans le boitier avant même de déclencher, c'est un confort . 

Bref...dilemme...comment associer l'EVF au confort de prise en main d'un DSLR, lorsque la plupart des hybrides du marché ont tendance à mimiquer Sony et sa gamme de boitier alpha 7 ?

Il y a bien l'Alpha 99, un "SLTR" qui utilise un miroir fixe et semi-transparent, qui possède le gabarit d'un reflex et un viseur électronique : 

Sony A99 II
Sony A99 II - Credit : Sony

Sony a sorti la deuxième version du A99 en fin d'année 2016, avec une fiche technique très prometteuse (rafale à 12 images / seconde, capteur de plus de 42Mp etc..). Bref, il a tout pour plaire, ou presque...et là on en revient à la monture. Ici il s'agit non pas de la monture FE comme sur les alpha-7, mais de la monture "A". Or sur cette monture, Sony ne sort plus grand chose depuis des années, et les vendeurs tiers ne s'y sont pas franchement jetés non plus! La lecture de cette vidéo aura fini de m'achever sur l'envie de cet appareil : https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=zcDhMW-O6RU&feature=emb_logo , vidéo dans laquelle Guillaume Cuvillier (responsable marketing photo pro chez Sony France) parle clairement de la monture "A" au passé. 

Next !

Ensuite j'ai pris le temps de regarder les nouveaux mirrorless de chez Canon et Nikon, plus particulièrement -et respectivement- les Canon EOS R (30.3 Mp) et Nikon Z7 (45.7 Mp). 

Canon EOS R - crédit : Canon

Canon n'a clairement pas chômé sur les optiques et a déjà sorti une très belle gamme d'objectifs pour portraitistes, avec un 85 f/1.2 (!), un 50 f1/2 (!!), mais également un zoom 28-70mm qui ouvre à f/2 sur toute la focale (!!!). Chapeau les rouge !

Bon par contre...le boitier me laisse un peu sur ma faim...Le positionnement du verrouillage sur le focus est assez maladroit (totalement à droite de l'appareil), avec un bouton à glissement "tactile" horizontal sur la gauche qui laisse à désirer, maladroit ! Egalement, la taille du boitier mimique celle des appareils Sony, or c'est précisément un point noir pour moi (trop p'tit!). 

Je passe !

Visite chez Nikon avec le Z7 :  

Nikon Z7
Nikon Z7 - Crédit : Nikon

Autant le Canon décevait sur l'ergonomie arrière du boitier, autant le Nikon me parait bien mieux agencé. Les boutons sont clairement disposés là ou il faut (à mon humble avis). On pourra regretter l'absence d'un bouton dédié au verrouillage de l'exposition (AE-L), mais il sera certainement possible de l'affecter à une touche Fn1 ou Fn2 en frontal (enfin j'imagine, l'inverse serait surprenant...). Par contre, on a encore droit à une taille de liliputien...Un peu comme ces petits tournevis où l'on s'imagine que forcément la poignée aussi doit être petite...ce qui n'a aucun sens ?!!.

Côté gamme optique sur la monture Z de chez Nikon -et toujours dans un contexte de portraits- en dehors de l'exceptionnel 58mm à f/0.95 (qui tape quand même à 9000€...), on comptera  un zoom 70-200 f/2.8 et...et c'est à peu près tout hélas !
Il ya bien un 85mm f/1.8 mais bof bof, pas de quoi exciter un amateur de portrait qui ne souhaiterait pas mettre 9K€ dans 1 seul objectif...Evidemment, Nikon va très certainement annoncer d'autres objectifs très prochainement mais pour l'instant, pas grand chose à se mettre sous la main.

Toutefois, les résultats ont l'air très bon avec le magnifique 105mm f/1.4 en monture Fx (un must-have si vous avez le D850) et la bague d'adaptation FTZ (F-to->Z) que fournit Nikon en pack avec l'appareil; je vous invite à consulter par exemple le flickR de Daniel Foulquier qui a de très bon résultats avec et qui en est visiblement très satisfait , exemple:

https://www.flickr.com/photos/128899929@N06/49061906082/in/album-72157709272320218/ 

Déjà là...j'hésite !

Nikon m'attire plus que ce que j'ai pu observer ailleurs, et notamment leur 105mm f/1.4. La monture Z manque de maturité mais c'est normal, c'est tout frais...mais il y a encore ce problème de taille. Alors que fais-je ? C'est là que j'ai été à deux doigts d'acheter un D850, histoire de mettre un pied "chez les Jaune" pour ensuite faire la transition vers leur gamme mirrorless. 

"Mais"...entre temps, et après moultes lectures complémentaires sur le sujet, j'ai remarqué l'arrivée d'un petit nouveau dans le paysage du plein-format hybride, j'ai nommé : Panasonic !

Panasonic est plutôt réputé pour la qualité de ses produits, et ces dernières années ils se sont taillés une bonne réputation notamment dans le domaine de la vidéo, avec par exemple le GH5. On pourrait également citer en exemple leurs téléviseurs qui sont au top du classement des TV OLED sur lesnumériques.com.  

Lumix S1R
Lumix S1R  - credit : Dan Bracaglia (dpreview.com)

Et Panasonic a décidé de frapper fort pour son entrée dans l'univers du mirrorless full-frame avec 2 boitiers sur début 2019 : le S1 (24Mp) et le S1R (47Mp), suivi quelques mois plus tard d'un troisième, S1H (24Mp mais bien plus orienté vidéo).

Le S1 est le "petit" polyvalent de la gamme, à un tarif un peu plus abordable (bien sûr cela reste relatif car il faudra tout de même débourser la somme de 2499€ uniquement pour le boitier ); le S1R étant quant à lui plutôt dédié à la photo avec un capteur CMOS à la définition assez élevée de 47,3 méga-pixels, ainsi qu'un mode "high-res" qui peut monter cette définition à 187 méga-pixels (surtout utile pour du pack shot ou encore de la photo de paysage avec peu de mouvements à l'image). 

Et ce S1R m'a séduit ! Et plutôt deux fois qu'une...j'y reviendrai d'ailleurs dans un article consacré mais pour faire simple, voici les points qui ont particulièrement retenu mon attention :

  • Un boitier aux dimensions d'un SLR, à la prise en main d'un vrai réflex! Terminé le boitier liliputien avec des contorsions maladroites au niveau des doigts pour atteindre les boutons. 
  • L'ergonomie : les boutons sont là ou il faut, ça tombe bien sous la main, et le parcours des menus est exemplaire; la prise en main se fait très rapidement. 
  • Le viseur, électronique, avec une définition de 5,76 méga-pixels...rien que ça...avec en sus un mini-zoom logiciel lorsqu'on cible le sujet (désactivable) afin d'assurer la mise au point exactement là ou on l'attend (le top!). 
  •  Sa haute définition de 47.3 Mp : habitué aux retouches, c'est un plaisir que de pouvoir "rentrer" dans le RAW et zoomer un peu partout, retailler, etc...avec un maximum de qualité. 
  • Sa stabilisation avancée interne au boitier : Il a l'une des meilleures stab' du marché (notation de 6 stops sur la stab' CIPA, versus 5 pour le Z7 ou 5.5 sur l'A7R III, comme l'a rappelé Kolarivision dans cet article où ils désossent totalement le S1R - et démontrent la haute qualité d'assemblage du boitier). 
  • Sa résilience tout-terrain, très concrètement illustrée dans cette vidéo : 
  • 2 slots pour les cartes (1 slot SD, 1 slot XQD), on leur attribue ce qu'on veut (RAW sur l'un et JPG sur l'autre, copie sur les 2 en simultané, etc etc...)
  • Une nouvelle monture (L-mount), certes, mais fruit d'une alliance avec Leica et...Sigma ! Or Sigma ne s'est pas fait attendre pour produire pas moins d'une quinzaine d'objectifs sur cette monture...dont un 105mm f/1.4 qui ravit le portraitiste que je suis !!

Alors certes, le boitier a quelques bémols :

  • Son prix pour commencer : il fallait débourser 3699€ à sa sortie, puis assez rapidement le boitier s'est aligné sur un tarif inférieur, à 3299€. Cet été (2020), Panasonic réalise une opération séduction avec 500€ remboursés suite à l'achat du boitier ou d'un objectif (cf. le site officiel). Cela reste toutefois un tarif très élevé si vous souhaitez "découvrir" l'univers du full-frame hybride. 
  • Son auto-focus : Il est basé sur une détection de contraste avancée (basée sur le système DFD = Depth-from-Defocus) avec une "IA" pour l'épauler, plutôt qu'une corrélation de phase comme chez la plupart des concurrents. Assez critiqué lors de sa sortie, ce système s'est clairement amélioré au gré des mises à jour firmware , et il fait largement le job à mes yeux. Mais il est clair que si votre passion se tourne vers de la photo sportive, vous aurez trouverez mieux que le S1R (enfin j'ai quand même réussi quelques beaux shoots du fiston de 4 ans, et ça...ça reste assez sportif quand même ;-)).

En conclusion, je l'adore ce boitier...et je lui consacrerai un article dédié et vous montrerai les résultats que j'obtiens avec. Il coche toutes les cases en ce qui me concerne, et pour du portrait posé il a tout ce qu'il faut (qualité d'image bluffante, ergonomie, aide à la visée, rapidité d'execution...), donc oui, merci Panasonic !!