A propos

Self Portrait Melvin OKINSON
Pas facile pour un modèle de faire son choix quant au photographe : Les réseaux sociaux et sites spécialisés (comme book.fr) regorgent de passionnés d'images et de personnes qui offrent leurs services en échange d'une collaboration. Comment faire le tri et pourquoi me choisir moi plutôt qu'un autre pour votre prochaine prestation photo ?


1. Le portfolio. c'est "le" 1er critère. Ne prêtez pas attention aux notes données par les sites (comme sur kabook / book). Il est très difficile pour eux de juger "automatiquement" un book, donc la plupart du temps la notation sera basée sur la fréquence/le nombre de visites réalisées sur le book. Ce n'est pas forcément un critère de qualité puisqu'il est possible de faire gonfler ces statistiques assez simplement, pour peu qu'on connaisse les quelques ficelles du métier du web ;-). Egalement, un book avec des photos de nus en 1ère page va plus facilement attirer le regard, ce n'est pas pour autant que la photo sera qualitative derrière. Parfois, c'est en payant un abonnement "premium" que le portfolio va être mis en avant. Cela n'en fait pas un "bon" photographe pour autant. Donc là le 1er critère, c'est votre regard sur les photos du book : Est-ce que les photos sont travaillées, recherchées ? (ie. avec un travail sur les couleurs, un joli bokeh d'arrière plan, une composition bien pensée, une netteté là ou il faut, etc etc...). Méfiez-vous de ces artistes qui s'inventent soudainement une passion - et qui vont surtout en réalité en profiter pour se rincer l'oeil (Dikkenek sort de ce corps..).

2. La qualité du contact. ça y est, vous avez enfin arrêté votre choix sur une galerie qui vous plaît bien. Le photographe est-il un professionnel ? Si "oui", il peut -bien évidemment- vous proposer une prestation payante (c'est même plutôt son intérêt si il souhaite en vivre)...mais pas nécessairement. Il est assez simple de passer "pro" avec le régime auto-entrepeneur, et il n'y a aucun critère de sélection pour le devenir, c'est un enregistrement administratif et c'est tout. Il n'est donc pas rare de trouver des "pro" qui en réalité ne vivent pas de la photo et font ça en dehors de leur activité principale, afin de leur permettre de facturer au besoin (ou tout simplement de se déclarer "pro"). Si "non", alors le photographe amateur ne doit vous proposer qu'une collaboration. Autrement dit, une séance gratuite en échange des photos. Qui dit "gratuit" ne veut pas dire non plus qu'il faut faire n'importe quoi, et vous pouvez tout à fait demander à signer un contrat/un accord afin de garantir une certaine forme de protection (même si certains peu scrupuleux peuvent passer outre une fois le contrat signé, c'est toujours un plus si jamais vous deviez aller au tribunal).

Et j'en viens à la qualité du contact : Méfiez-vous d'un photographe qui refusera un 1er échange téléphonique avant toute rencontre, ou qui refuserait que vous veniez accompagné(e). Bon, bien sûr, si vous venez à 15, ça peut poser des difficultés (surtout dans un studio..), mais 1 ou 2 personnes de plus, c'est toujours bénéfique : déjà pour vous rassurer mais aussi parce que le photographe appréciera un coup de main si il est tout seul (pour tenir les flash/accessoires en extérieur par exemple, sujet à des chutes en cas de vent ou autre).

En ce qui me concerne, je suis aujourd'hui photographe "amateur". Je suis passé auto-entrepreneur pendant un temps, mais vu que le statut connait de plus en plus de changements "et" comme au final je ne faisais que des collab' pour mon portfolio, j'ai fini par casser ce statut (peut-être m'y réinscrirai-je un jour ^^). La photo en haut à gauche, c'est bien ma trogne (auto-portrait via un velux + déflecteur doré tenu à bout de bras). J'aime évidemment la photographie :), mais aussi et surtout la "retouche" photo. La "retouche" n'a pas forcément une connotation positive car elle laisse à penser qu'on retouche les "formes" du modèle pour transformer le physique (comme sur certaines couvertures de mags bien connus). En réalité, la retouche est bien plus vaste que ça et englobe un champ des possibles incroyable : couleurs, contraste, luminosité, netteté, et j'en passe. Je ne shoote qu'au format RAW, car le JPEG induit un "choix" fait par l'appareil photo, tandis que le RAW (qui signifie "brut" en anglais) embarque tout ce qui a pu être récupérer par le capteur. C'est donc le retoucheur qui va modeler, pétrir sa photo de ses mimines en allant jouer avec les outils qui lui sont offerts par des logiciels comme le célèbre Photoshop. Certains photographes sont complètement rebutés à l'idée d'aller transformer leurs photos après une séance. C'est parfois le cas de photographes très expérimentés et qui ont pas mal de bouteille derrière eux; tout simplement parce que pour eux la retouche a un double tranchant : elle permet au photographe de s'appliquer un peu moins -notamment sur la lumière- , après tout "à quoi bon", puisqu'un soft peut le faire pour vous ? Ils n'ont pas tout à fait tort, et la plupart des pros célèbres diront toujours qu'il vaut mieux s'appliquer le plus possible lors de la séance (mais surtout pour éviter trop de temps sur la retouche -ou "post-production"- par la suite). Mais en réalité, vous priver de ces outils fait que vous vous privez d'aller chercher l'excellence "technique" sur vos portraits. Bien sûr il y a des tas de photos réussies et qui sortent du lot, sans aucune retouche, car elles savent retranscrire des émotions, un moment, bien plus fortement que d'autres. Mais si ce que vous recherchez c'est un portrait qui éclate en couleurs, en lumière, et sorte des chantiers battus par rapport à vos photos de tous les jours : choisissez un photographe qui s'y connait un tant soit peu en retouche, et vous constaterez rapidement que cela peut faire une belle différence.

Côté matériel, j'ai longtemps photographié avec un Canon 6D, que j'ai finalement revendu pour passer récemment chez Sony sur un A7R II (bien plus performant sur tous les points, ses concurrents directs seraient plutôt un Canon 5DSR ou un Nikon D850). Je n'ai que très peu de shoots pour le moment avec ce dernier, donc je suis bien sûr preneur de nouvelles collaborations pour tester ce nouveau "jouet", avec cette fois un flash autonome plus puissant (godox AD600B) qui devrait me permettre de faire des photos en extérieur avec une qualité studio.

Si l'expérience vous tente, rien de plus simple pour me contacter qu'un 1er échange par email : melvin.okinson@gmail.com. Au plaisir de collaborer prochainement avec vous !

Melvin Okinson

Melvin Okinson

Photographe portraitiste amateur dans les Yvelines, me contacter sur melvin.okinson@gmail.com pour tous projets.